Neue Autoren und Autorinnen 2020

Marilou Rytz aime le sirop grenadine, discuter sans fin au bord d’une rivière ou devant un thé, la vue sur le lac Léman et le Capitaine Crochet. Mais surtout, elle aime écrire.

Elle a terminé son Bachelor en Création Littéraire en juin 2018. Depuis, elle navigue dans diverses eaux pas forcément troubles, entre accompagnement de jeunes placés par le SPJ, spectacles (sur scène ou dans l’ombre), nettoyage de salles d’accouchements, lecture et relectures, animation d’atelier d’écriture. De multiples activités qui cadrent et encadrent sa nouvelle destination, un Bachelor en Travail Social.  

Louisa Merten schreibt ihre Texte während dem Spazierengehen im Kopf, denn sie wird von ihrem Hund regelmässig am Schreiben gehindert. Sie bewohnt mit ihm und dem Cello, das im Zug einen Sitzplatz braucht, aber im Gegensatz zum Hund nie ein Ticket lösen muss, ein Zimmer in Biel, wo sie derzeit literarisches Schreiben studiert. Gerne widmet sie sich dort vor allem kürzerer und längerer Prosa.

Verchiedene Texte von ihr wurden bereits verschiedentlich abgedruckt, darunter im Kulturmagazin ensuite und in der Literaturausgabe des Strassenmagazins Surprise, oder im Rahmen szenischer Lesungen aufgeführt, darunter auch am Schauspiel Leipzig.

Victor Comte depuis sa plus tendre enfance histoires et balivernes. Longtemps amateur éclairé, il cherche maintenant à passer pro, mais puisqu’une chose se fait après l’autre, il est heureux d’avoir terminé son bachelor à l’Institut littéraire suisse en 2019. Il a déjà eu l’occasion d’élever la voix dans un précédent spectacle intitulé Vies meubles et a été publié dans l’anthologie suisse 2015 du PIJA. S’il écrit des histoires invraisemblables et des personnages fous, c’est qu’il espère que ça aura une influence positive sur sa vie.

Faire connaître de jeunes auteur-e-s de Suisse romande et alémanique 

 

Encourager la forme courte dans la littérature suisse

 

Proposer une littérature 100% bilingue et bio

 

© 2018 par MiniKri.